Analyses Critiques

Analyses Critiques

Hommage à Issouf Tata Cissé (Le Maître) par Lascony Nysymb

L'année 2013 vient encore de nous arracher un illustre personnage. Un personnage qui fait parler de lui de par sa grande science et sa connaissance de l'Afrique. Dès que j'ai appris la nouvelle de son retour parmi les ancêtres, j'ai voulu lui faire un hommage. L'hommage d'un jeune africain qui a entendu parlé de l'homme par des hommes de grandes qualités. Et lorsque j'en ai parlé à mon frère Lascony de sa disparition, ce dernier m'a dit qu'il preparait un hommage à l'homme qu'il a rencontré. Alors, je pense que Lascony connait mieux Le Maître. C'est pour cela que je décide de publier son hommage.

LE MAITRE EST PARTI

Issouf Tata Cissé.jpg

L'an 2013 s'achève dans le deuil, un autre monument africain vient de s'écrouler, YOUSSOUF TATA CISSE, disciple de WA KAMISSOKO.

L'homme qui faisait parler les masques vient de tirer sa révérence à 78 ans. La mauvaise nouvelle est tombée au moment où je terminai le tournage de mon documentaire sur la crise malienne à Zégoua (Mali). YOUSSOUF TATA CISSE était à la littérature ORALE ce que FLETCHER HENDERSON était au swing, un esthète et un érudit. Dès que le Koriste faisait vibrer les cordes, le MAITRE narrait la beauté du Mandé, une douce croisière à travers le Djoliba (fleuve niger). C'est de sa bouche que j'ai entendu les plus grandes épopées avant que je n'intègre à mon tour l'université africaine authentique. J'étais fou de rage de ne pas pouvoir le filmer à chacune de ses interventions. Il avait fini par m'accorder cette faveur, car je sais sur quel bouton appuyer pour faire céder un BAMBARA, un SENOUFO, un SONINKE ou un MALINKE. Ces peuples m'ont copieusement sevré.

 

Nous nous sommes vus pour la dernière fois en 2010, au Pavillon royal, à l'occasion du cinquantenaire de « l'indépendance » du Mali. Assis confortablement dans un grand fauteuil avec son allure princière, il rayonnait de SAVOIR. Il a consacré sa vie à NOUS (ses disciples) gaver de ses précieux enseignements. Grâce à ses mines d'or (ses travaux), il a forcé l'admiration et le respect de ses pairs. Il faudra attendre plusieurs décennies avant que l'Afrique ne produise à nouveau un érudit de cette TREMPE. Je ne lui connais aucun égal dans son domaine.

YOUSSOUF TATA CISSE était un guérisseur capable d'éradiquer la paresse intellectuelle, cette vieille épidémie qui semble consumer la jeunesse africaine. LA GRANDE GESTE DU MALI et LA CONFRERIE DES CHASSEURS, deux de ses chefs-d’œuvre, sont à lire sans modération. Intègre, ancré et loyal, le vieux maître était le PROTOTYPE de l'intellectuel qui fait DEFAUT à l'AFRIQUE actuelle, celle des mendiants, des prostituées littéraires, des marionnettes et des béni-oui-oui. Je suis TROP fier d'avoir été son discipline.

 

Que sa terre natale (SAN) lui soit légère.

 

NGOMBULU YA SANGUI YA MINA BANTU LASCONY



16/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres