Analyses Critiques

Analyses Critiques

Le Balai Citoyen Célèbre Norbert ZONGO

 

 

 

DSC_9732.jpgDSC_9707.jpg
Les jeunes du Mouvement                                       Smockey et Awadi

Samedi 30 Novembre 2013, il est 20h45, le maître de cérémonie annonce le début du Concert du Filep. Les artistes invités sont des géants de la lutte pour la libération de l'Afrique. ce sont Smockey (Balai Citoyen), Samsk le jah (Balai citoyen), Awadi (y en a marre), Humanist, Bagdad (Y en a marre).

Les artistes montent sur scène et électrise la salle. le discours est dur, sûr et mur. La foule exulte, s'extasie et se reconcilie avec elle-même. c'est ce discours qu'elle attendait. ce discours qui dit haut ce qu'elle vit.

"Le balai citoyen" a l'instar du Mouvement "y en a marre" et d'autres mouvements de résistance de jeunes en Afrique, est né dans un contexte d'un Burkina faso en pleine putrefaction. Cette putréfaction se ressent à tous les niveaux. Que ce soit au niveau moral, intellectuel, familial, politique et économique.

L'Afrique en général et le Burkina Faso en particulier souffre de la mauvaise gestion des  Etats qui le compose. Le continent souffre de la myopie intellectuelle, politique et économique de ses dirigeants.

Devant cette situtation qui dévalorise l'Homme africain, devant cette situation qui occasionne des morts et des famines, et des guerres il n' y  a pas de place pour le sommeil et les plaisirs de l'amusement.

DSC_9846.jpgDSC_9866.jpg
                        Le Balai Citoyen sur les lieux du Crime de Norbert ZONGO

Le Balai Citoyen conscient de ce que la liberté d'expression est élément capital dans la dynamique de développement de tout un pays, a décidé de mener sa lutte sur tous les fronts, tant que cela touche le citoyen Burkinabè et Africain. Il a décidé de lutter pour que justice soit faite pour le peuple Burkinabè qui s'est vu arraché l'un de ses valeureux fils, Norbert ZONGO, journaliste d'investigation.

C'est dans cette dynamique qu'après avoir soutenu le FILEP lors du Concert pour renforcer et promouvoir la liberté d'expression et de presse, il s'est rendu le lendemain même, Dimanche 1er Décembre sur les lieux du drame à 7 km de sapuy, pour une conférence de presse en prélude au lancement des activités en marge de la commémoration du 15eme anniversaire de l'assassinat de Norbert Zongo.

 

Lutter dans un pays pauvre, où les possibilités d'épanouissement existe mais qu'une minorité de personnes s'évertue à bloquer ou à orienter dans le sens qui les arrange, n'est pas une option, mais un impératif pour qui a un minimum de bon sens. Les pays africains souffrent de l'inaction des meilleures de ses fils. Et pourquoi? Justement parce que ces derniers veulent réussir leur vie. C'est à dire accumuler le maximum de ressources nécessaires pour vivre une vie calme, moins mouvementée et moins stressante. Ils ne veulent pas mourir, ils ne veulent pas souffrir. Et comme ils refusent de vivre difficilement pour l'émergence du continent, ils laissent le continent entre les mains des médiocres qui généralement aiment le risque et la vie mouvementée.

 

Le Balai Citoyen, de même que tous les mouvements de jeunesse qui existent, qui existeront et qui devront exister, poursuit le but noble de libération du continent en le netoyant de ses immondices et en responsabilisant tous les fils du continent pour le balyage collectif de l'Afrique.

Tous à nos Balais......y en a marre........Ensemble on est jamais seul.



02/12/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres