Analyses Critiques

Analyses Critiques

Madiba et la jeunesse africaine

Nelson-Mandela-by-Eli-Weinberg-1961.jpg

Nelson Mandela et la lutte

Nous sommes jeunes africains et nous venons d'apprendre la mort de Madiba, l'un des hommes les plus influents de notre siècle. Il a quitté la terre des hommes pour rejoindre ceux des ancêtres le 05 décembre 2013 pendant que nous avions une pensée pour notre disparu du 04 décembre 2006, Joseph Ki-Zerbo.

Nous entendions parlé de l'homme, nous avions suivi des films sur l'homme et nous pensions le connaître. Mais ce 5 décembre 2013, il nous a paru nécessaire de revisiter sa vie. En effet, sur la toile, nous lisons par moment des critiques très acerbes sur l'homme et son œuvre. On le traite parfois de traitre et de collabos avec les Blancs. Nous avons alors cherché à analyser les choses et voilà ce que nous pensons.

 

Comment analyser un homme?

Nous avons dans notre approche établi trois niveaux d'analyse d'un homme ou du moins d'une société. Il y a d'abord, les pratiques et/ou les actions que cette personne pose chaque instant de sa vie. Les normes et/ou règles que cette personne s'impose. Et les valeurs que cette personne défend.

Nous pensons, et cela n'engage naturellement que nous, que analyser un homme sur la base des pratiques et actions qu'ils posent, même si cela est important, n'est pas suffisants pour définir un homme. En effet, une action posée par un homme peut être bonne ou mauvaise maladroitement. C'est à dire que l'action n'est pas forcement celle pensée par lui, mais il est obligé de l'assumer vu qu'il l'a posé. Ce serait donc une erreur que de juger l'homme sur la base de l'action qui ne reflète pas sa personnalité forcement. Toute action, le jugement de toute action, est le fruit d'une interprétation. Chacun interprète les choses en fonction de sa personnalité, de son éducation, de son niveau de culture et d'informations etc...donc l'analyse par les actions est trop tributaire de la perception individuelle, que nous ne nous y attardions pas. Mais soyons clair, nous ne nions pas son importance, seulement nous disons qu'il faut qu'on aille plus loin....

L'analyse à partir des normes et des valeurs est celle que nous préconisons. Il s'agit pour nous de voir quelle est ou sont  la ou les valeur(s) que la personne défend et quelles (s) ou normes ou règles cette personne s'impose pour être en harmonie avec les valeurs qu'elle s'est définie.

La définition des valeurs est très importante pour nous car elle permet à celui qui se bat de se mettre du-dessus de la mêlée et de la médiocrité de la société pour se poser comme un bâtisseur. On ne bâtit pas une société d'homme sans lui donner une âme. Et cette âme est celle-là même qui unit les hommes d'une société par delà leur différence de forme, de taille, d’éducation, de croyance etc. Et l'homme grand à travers les valeurs qu'il définit cherche à créer cette âme. Et sa vie doit-être le témoignage de cette volonté de vivre ses valeurs et d'institutionnaliser sa philosophie. L'homme doit être manifestation de valeurs, constante discipline pour être sa propre valeur.

 

Nelson Mandela et la jeunesse africaine

Nelson Mandela a résisté à un moment de sa vie pour la liberté. Il a fait la prison et en est ressorti 27 ans après. Il a pris le pouvoir et 5 ans après il le quitte pour vivre sa vie.

 

Nelson Mandela, bon ou mauvais, nous laisse une leçon de lutte et de résistance. Il a lutté contre l'oppression et a fait la prison pendant plus de 27 ans. Le temps du règne de Blaise Compaoré au Burkina Faso qui veut encore se représenter en 2015, alors que la constitution ne le lui permet plus.

Cette partie de l'histoire de la vie de l'homme, au-delà des divergences autour de lui,  divergences dans lesquelles nous n'entrerons pas, peut et doit permettre à la jeunesse africaine de comprendre que toute lutte peut aboutir. cela peut prendre le temps que ça va prendre, mais toujours est-il que le combat doit être mené si on l'estime nécessaire. Gardons en l'esprit ce qui peut nous permettre de nous battre et gardons dans nos besaces les erreurs des uns et des autres. Surtout quand l'esprit initial était noble et que le but premier de l'action était de libérer un peuple.

 

Il aurait pu s'accrocher au pouvoir. Mais il ne l'a pas fait. Il s'est retiré et a laissé le pouvoir à une autre génération de Sud-Africains. Chaque génération doit mener son combat et poser ses pierres. On peut accuser les devanciers pour les erreurs commises, on peut les reprocher de tout...mais je pense qu'au finish c'est ce que nous ferons de l'héritage des anciens qui importe le plus.

Si une partie de la vie de l'Homme peut susciter motivation et envie de se battre pour les jeunes africains, je pense que nous devons nous y pencher et valoriser ce pan de l'homme. Car l'homme a ceci de spécifique qu'il est humain et de ce fait peut faire des choses trop humaines, c'est à dire faire des erreurs, des compromis etc. mais prendre l'homme dans sa globalité permet de cerner le fondamental dans sa personnalité. et je pense que c'est cela qui importe pour nous jeunes africains. Tirer le miel de la ruche et non se cantonner sur les défaillances de la ruche.

 

Nous pouvons lutter pour une cause et nous donner la discipline nécessaire pour que notre cause et les valeurs que nous aurons créées nous survivent et stimulent. Nous pouvons dire que Madiba permet à la jeunesse africaine de comprendre que nous devons nous battre contre les injustices qui nous empêchent de vivre pleinement notre humanité. Nous devons rester persévérant même si les difficultés se posent à nous. Nous pouvons être dans des tourments, des difficultés, nous pouvons être isolés, embastillés et emprisonnés pendant longtemps. Mais si nous restons débout, si nous restons constants, nous pouvons être à la hauteur de nos idées et à la hauteur de notre combat.

Nous pouvons mener une lutte et nous rétirer, laisser la place à d'autres générations de poursuivre la lutte et assumer nos erreurs et laisser le futur nous juger. Qui agit sera nécessairement jugé.

 

Je pense qu'au-delà de tout, nous pouvons retenir cela de Madiba.

En tout cas, c'est ce que je retiens de Madiba.



09/12/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres