Analyses Critiques

Analyses Critiques

A quand Joseph Ki-Zerbo?

04 Décembre 2006-04 décembre 2013: Hommage à Ki-ZERBO

ki_zerbo_biblio.jpg
Le 04 Décembre 2006, Un homme d'exception, exception vu qu'il a réussi à faire de sa vie ou du moins des travaux au cours de sa vie, un outil au service d'une Afrique qui s'épanouit et qui prend la mesure de sa force,  nous quittait après avoir rempli nos bibliothèques d'une bibliographie riche. Il n'est donc plus une bibliothèque qui a brûlé, mais une bibliothèque que nous devons consulter.

Joseph Ki-Zerbo a écrit des livres et fait de la politique. Il est humain et peut-être même trop humain. Cela suppose qu'il ait certainement fait des erreurs dans sa vie et aussi des choses qui fassent que certains trouvent des raisons de le détester etc. Et certains le déteste et c'est bien dommage...mais peu importe. Mais est ce là des choses importantes au regard du travail de l'homme et des combats qu'ils nous permet de vaincre assez aisément si tant est que nous comprenons notre mission en tant qu'africains.

 

Ma plus grande déception:  ne l'avoir pas rencontré de son vivant.

Il y a des gens et des choses qui souvent nous inspirent et inspirent en nous des vocations. Et parmi ces personnes se trouvaient Feu mon professeur d'Histoire Géographie Mongo Oi Mongo au Lycée Moderne de Bondoukou- RCI. (paix à son âme).

Dans ses cours d'histoire de l'Afrique, il nous parlait d'un homme au-delà de son oeuvre. Et il aimait citer Joseph Ki-Zerbo, le premier agrégé d'Histoire d'Afrique. Pour un professeur de la trempe de Mongo, parler avec admiration de Joseph Ki-Zerbo était pour moi comme une lumière qui semblait m'indiquer le chemin de ma patrie d'origine Le Burkina Faso.

Le 10 Août 2004, je pose mes valises au Burkina Faso pour mes études académiques et mon obsession était de rencontrer cet Homme qui faisait tant l'admiration de ce professeur que j'admirais tant moi aussi. J'ai été à la famille du professeur. Malheureusement, l'homme était souffrant et on ne pouvait pas le voir.

J'ai fais des pieds et des mains, juste pour voir cet homme et m'assurer qu'il était bien réel. Car dans ma vie, les grands que j'ai connu était des morts...Tous ceux qu'on nous citaient étaient des hommes d'un autre siècle. savoir que je vivais sur le même sol qu'un monument de la trempe de Joseph Ki-zerbo et qu'il me suffisait de me déplacer pour le rencontrer...j'étais plus qu'excité. J'ai approché la famille qui m'a expliqué que dans son état actuel, il n'était pas intéressant que je le vois, couché et malade. j'ai attendu de le rencontrer, jusqu'au jour où j'ai lu sur l’écran de mon téléviseur que le professeur Joseph ki-Zerbo venait de nous quitter. J'ai eu un pincement au coeur. Et à chaque fois, même aujourd'hui, que je parle du professeur, je sens un pincement au cœur. J'ai mal de ne l'avoir pas vu et dit que je le remerciais pour son œuvre. Je ne connaîtrai pas l'homme de son vivant, mais je l'ai plus découvert à travers sa bibliographie et je dis qu'il est immortel et en nous il vit.

 

Ki-Zerbo et l'Afrique

Ce que le Professeur Ki-Zerbo à travers sa bibliographie m'a permis de comprendre, c'est que l'Afrique peut et doit s'en sortir. Mais pour cela, il faut que l'homme africain soit éduqué. Il lui faut une éducation qui tienne compte de son environnement et des besoins endogènes de sa patrie. L'homme est le développement et c'est par lui et avec lui et pour lui que doit se faire le développement. Pour cela le Professeur dira "On ne développe pas, on se développe".  Rien de grands ne peut se faire en dehors de l'homme lui-même. En permettant à l'homme africain de connaître son passé, il lui a permis de se mettre sur le chemin qui  mène vers lui-même et donc vers son développement.

 

Ki-Zerbo et la jeunesse africaine

Que peut nous apporter l’œuvre de Ki-Zerbo? En quoi est ce que les travaux de Ki-zerbo peuvent permettre à la jeunesse africaine d'être des bâtisseurs de pyramides?

L'histoire a ceci de particulier qu'il permet à un peuple de rafraichir sa mémoire quand il est à la croisée des chemin. Elle lui permet d'exhumer les fondamentaux d'une société qui a eu à un moment de son évolution des avancées et qu'il serait intéressant d'actualiser pour bâtir les monuments de la société à venir.

Joseph Ki-Zerbo permet à la jeunesse africaine de ne pas naviguer à vue, sans une connaissance des combats de ses ancêtres, des efforts de construction d'une société qui réponde aux besoins de ses membres. Il permet à la jeunesse africaine de se connaître. Ensuite, au-delà de cette connaissance, il pose la nécessite pour cette même jeunesse de se définir des combats à mener et surtout de tenter de faire mieux que les anciens. Dans un contexte de falsification de l'Histoire du Continent, connaître l'Afrique par l'africain est un défi et une nécessite qu'il permet au jeune africain d'avoir son propre historien. Et Joseph Ki-Zerbo permet alors à nous autres, jeunes africains, d'être convaincu qu'on peut connaître notre histoire par nous-mêmes et qu'on doit s'approprier cette histoire.

Joseph Ki-Zerbo nous désaliène et nous dote des armes nécessaires pour affronter un monde où les uns et les autres usent et abusent de l'histoire pour renverser les rapports de force en leur faveur.

 

Joseph Ki-Zerbo est l'africain qui nous inspire l'Afrique et nous plonge dans l'Afrique. Lisons sa bibliographie pour ne pas que Le Professeur soit une bibliothèque inutile. Son oeuvre est gigantesque et je pense que c'est dommage que l'Université de Ouagadougou ne puisse pas porter le nom de Joseph Ki-Zerbo.

A quand l'université Joseph Ki-Zerbo?

A quand Joseph Ki-Zerbo étudié à l'école?

A quand nos heros?



09/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres