Analyses Critiques

Analyses Critiques

goût du voyage

  Ah le voyage! S'imaginer dans un vehicule, traversant la vegetation, la nuit, le jour, supportant la chaleur, aspirant en plein poumon l'air frais qui par moment nous passe lentement sur le corps. J'ai effectué des voyages qui m'ont marqué, qui sont resté dans ma memoire comme une tâche indelebile. Ce fut mon tout premier voyage pour Abidjan, la capitale de la côte d'ivoire. C'etait en 2002 et je devais avoir 17 ans. Je venais de finir la classe de seconde. Je ne m'attendais même pas à ce voyage. Et un soir, mon père me dit:" filston tu iras voir ton grand frère à Guiglo, à l'ouest de la côte d'ivoire. Nous etions au nord est du pays et je devais passer par le sud avant d'y aller. Le voyage dura 17 h. Je decouvrais à chaque arrêt des personnes, que je connais pas, qui ne connaissent pas, mais qui venait d'entrer dans le film de ma vie, dans le roman de mon existence. Il y a cette image qui me reste en tête quand je voyage: celle de voir quelqu'un, de le saluer et de passer son chemin.

31Mai 2008

Je sens que je me fane, l'odeur du moteur me manque et surtout le paysage varié, s'enfuyant. Des mois se sont encore écoulés que je n'ai pas voyagé. Or il le faut absolument, sinon je me stress.

 Je me rapelle d'un voyage que j'ai effectué à Tiébellé avec des amies Françaises venues dans le mois de Novembre à Ouaga. J'ai laissé mon âme me guider, me prendre la main et de me mener là où elle voulait.Je ne pensais plus, j'existais et j'assumais cette existence.Je montais parfois sur le toit de la voiture, descendant, on poussait cette carcasse de voiture qui par moment refusait d'avançait. Bref, je menais une vie impulsive.

  

 



15/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres